MULTIPLIER LES ARTS POUR RENDRE L'OEUVRE IMMERSIVE

"Pour nous imaginer au mieux un univers, nous avons besoin d’utiliser un maximum de nos sens. Il me semblait donc vital d’utiliser plusieurs médias afin de rendre mon univers compréhensible, appropriable, imaginable et immersif."
Direction Artistique
 

Directeur Artistique depuis 2002 (L’aérosol, Festival des Giboulées, Batofar, Glaz’Art, L’Entrepôt, Grand Bain Prod), Yann Berthin crée en 2010 l’anagramme Rith Banney et commence à développer son inspiration graphique.
Tout d’abord, en Photographie où il met en place différentes séries qui verront le jour à travers plusieurs expositions (Gartenstudio Gallery – Berlin, Center’s Art – Boston, Yes Club – Prague, …) et plusieurs sorties de livres (Trilogie « La Disparition », « Somewhere », …).
Puis, en Vidéo où il passe aisément de la direction musicale (Anthony Salvi) à la réalisation (Matterflow).
Ces expériences le conforteront dans l’idée de combiner « Arts et Sens » afin de rendre ses propositions artistiques complètes, intelligibles et par conséquent, immersives.
Rith Banney créé ainsi en 2016 le label Material Boys et ajoute une dimension musicale à ses projets.
A partir de là, Rith Banney compose de la musique électronique et créé du contenu visuel autour de thématiques qui lui sont chers : la vie nocturne, les péchés capitaux et plus globalement les symboliques autour du chiffre 7.
En 2018, Rith Banney a multiplié les sorties : « Original Sins » feat. Black Sifichi (EZ3kiel, Brain Damage, Rodolphe Burger, The Black dog) sur le label Grimey Records (US), « Instability» sur le label Lotus Mathematics (US), « Avarice » et « Pleasure » sur le label Material Boys (FR) et bientôt de nouveaux tracks sur Boxon Records (FR) et Play Records (CA).
2019, verra le jour de son premier album « Nightlife & its 7 deadly sins ».
L’occasion de défendre sur scène un Live AudioVisuel mixant musiques électroniques, house, techno, edm et visuels uniques en monochromes.


 

@ INSTAGRAM